La médecine nucléaire est une spécialité médicale née dans les années 50 fondée sur l’utilisation de molécules appelées traceurs, repérables dans le corps grâce à l’ajout d’un atome faiblement radioactif et à durée de vie courte.
Les traceurs émettant un rayonnement gamma sont repérés dans le corps grâce à des gamma-caméras et permettent d’explorer de nombreuses maladies. Ces examens sont des scintigraphies.

Les traceurs émettant un rayonnement gamma sont repérés dans le corps grâce à des gamma-caméras et permettent d’explorer de nombreuses maladies. Ces examens sont des scintigraphies.

Les traceurs qui émettent un rayonnement de positons (bêta +) sont repérés dans le corps grâce à des caméras T.E.P. Cet examen appelé tomographie par émission de positons est particulièrement utile dans les domaines de la cancérologie et de la neurologie.

Ces deux types d’examens se distinguent de la radiologie car ils permettent d’étudier des processus à l’échelon de la molécule. Voilà pourquoi on parle d’imagerie moléculaire.

Les traceurs qui émettent un rayonnement électronique (bêta -) sont utilisés pour soigner des maladies, le plus souvent le cancer, en délivrant dans le corps du patient un rayonnement thérapeutique ciblé. On parle de radiothérapie métabolique ou thérapie moléculaire.