• Qu’est-ce qu’un examen de Médecine Nucléaire ?

    Il s’agit d’un examen d’imagerie médicale réalisé après administration, le plus souvent par injection intra-veineuse, d’une très faible quantité d’un produit radioactif appelé radiopharmaceutique. Le radiopharmaceutique utilisé a la propriété de se fixer sur l’organe ou le tissu que l’on souhaite explorer. Son rayonnement va permettre la réalisation d’images grâce à un appareil appelé caméra.

  • Dois-je venir à jeun ? Dois-je suivre une préparation avant mon examen?

    Vous devez venir à jeun si vous passez un PET-scan au FDG, un PET-scan à la F-Choline, un PET-scan à la F-Dopa, une scintigraphie des voies biliaires ou une scintigraphie de vidange gastrique. Pour tous les autres examens, il n’est pas nécessaire d’être à jeun. Dans de rares cas, une préparation particulière est utile, vous serez alors prévenu par le service à la prise de rendez-vous.

  • Dois-je arrêter mes médicaments ?

    Rarement. Vous aurez peut-être à arrêter certains traitements mais vous recevrez des consignes par votre médecin et/ou lors de la confirmation de votre rendez-vous (en cas de scintigraphie myocardique ou thyroïdienne en particulier).

  • Dois-je venir accompagné ?

    Ce n’est pas obligatoire mais c’est préférable en cas d’anxiété ou de claustrophobie.

  • Quels documents dois-je apporter ?

    Votre carte vitale à jour, la demande d’examen si votre médecin ne nous l’a pas déjà transmise, votre ordonnance, vos derniers résultats d’examen si vous les avez (scanner, IRM, échographie, prise de sang), un moyen de règlement.

  • L’examen est-il douloureux ? Y a-t-il des effets secondaires liés à l’injection de traceur ?

    L’injection d’un produit radiopharmaceutique n’est pas douloureuse. Il n’y a pas de risque d’allergie pour les examens les plus courants.

  • Quels sont les contre-indications à la scintigraphie ?

    La seule contre-indication est la grossesse, sauf dans certaines situations urgentes et/ou graves (par exemple en cas de suspicion d’embolie pulmonaire chez une femme enceinte).

    Si vous êtes enceinte ou susceptible de l’être, signalez-le à la prise de rendez-vous et à l’arrivée dans le service.

    Si vous allaitez, signalez-le à la prise de rendez-vous et à l’arrivée dans le service ; des recommandations pourront vous être données.

  • Y a-t-il des risques liés à l’exposition aux rayonnements dans le cadre d’un examen de médecine nucléaire ?

    La quantité de produit administré est extrêmement faible, il n’existe pas de toxicité, les réactions allergiques sont très exceptionnelles. La dose de rayonnements ionisants délivrée à l’occasion de cet examen est du niveau des faibles ou très faibles doses et correspond approximativement, comme les examens de radiologie, à l’exposition naturelle aux rayonnements ionisants reçue en France sur quelques mois ou années.

    A ce faible niveau d’exposition, aucune conséquence néfaste sur la santé n’a jamais été démontrée.

     Pendant les heures qui suivront votre sortie du service, vous serez susceptibles de délivrer à vos proches et votre entourage, de très faibles doses de rayonnements qui ne présentent aucun risque, y compris pour les femmes enceintes et les jeunes enfants. Aucune mesure d’éviction n’est recommandée, sauf exception.

  • Quelles précautions dois-je suivre après l’examen ?

    Il est recommandé de boire régulièrement le jour de l’examen, afin de favoriser l’élimination urinaire du produit injecté. Vous pouvez utiliser les toilettes habituelles en prenant soin de respecter les règles habituelles d’hygiène (tirer la chasse d’eau et vous laver systématiquement les mains après).

    Si vous devez être hospitalisé dans les jours qui suivent, signalez au service d’hospitalisation que vous avez eu un examen scintigraphique.

    Certains lieux comportent des détecteurs de radioactivité (aéroports, certains postes frontières…) que vous pouvez déclencher parfois plusieurs jours après l’examen. Un certificat indiquant l’élément radioactif qui vous a été administré peut vous être fourni sur demande.